O. Avant propos

0.1.    Le contexte d’activité.

L’Association sans but lucratif « Action de Lutte contre la Malaria », A.LU.MA-Burundi, fondée en 2001 et agréée par l’Ordonnance Ministérielle n°530/001 du 02.01.2002 a poursuivi sa mission qui consiste à contribuer à l’amélioration des conditions de vie par la lutte contre le paludisme, cette maladie qui continue à être le premier problème de santé publique.

Dans sa déclaration du 25 avril 2008, Première Journée Mondiale de Lutte contre le Paludisme, le Secrétaire Général des Nations Unies indiquait qu’un enfant de moins de 5 ans meurt dans le monde toutes les 20 secondes, soit alors 3 enfants par minute, 180 enfants par heure, et 4.320 enfants toutes les 24 heures. Par extrapolation, l’expert en hydrologie Gérard Cougny ne manque pas de dire que ce nombre correspond à 12 avions de 360 passagers chacun qui s’écrasent toutes les 24 heures.

 Avant propos

L’Association sans but lucratif « Action de Lutte contre la Malaria », A.LU.MA-Burundi, fondée en 2001 et agréée par l’Ordonnance Ministérielle n°530/001 du 02.01.2002 a poursuivi sa mission qui consiste à contribuer à l’amélioration des conditions de vie par la lutte contre le paludisme, la maladie des pauvres et qui reste par conséquent la première cause de mortalité en Afrique sub-saharienne. Au Burundi, le paludisme est la première cause de morbidité et de mortalité. D’après les Services autorisés du Ministère de la Santé Publique, plus de 2 millions de cas cliniques sont notifiés chaque année ; ce qui représentent près de la moitié des motifs de consultations dans les structures de soins.