Le mois de décembre 2016 avait été marqué par une flambée de la malaria. Au cours de ce mois, le Centre anti-malaria St François d’Assise avait accueilli 2615 patients dont 1533 qui souffraient de la malaria, au taux de 58,6%.

Au cours de ce mois de Janvier 2017, la situation ne s’améliore pas. Lundi le 16 janvier, le Centre a accueilli un nombre de 200 patients dont 129 patients à la goutte épaisse positive, soit 64,5%. Cette situation est nouvelle.

L’année 2016 a connu une flambée de la malaria.

D’habitude, les mois de décembre et de janvier sont marqués par un pic, une montée du nombre des patients affectés par la malaria.

Au Centre anti-malaria St François d’Assise, cette montée est devenue une réalité. Le mois d’août  2016, le Centre n’a accueilli que 837 patients dont 342 patients à la goutte épaisse positive, soit 40,8%.

La montée a commencé avec le mois d’octobre au cours duquel le Centre a accueilli 1128 patients dont 532 patients souffrant de la malaria, soit 47,1% des 1128 patients. Le mois de novembre 2016, le Centre a accueilli 1654 patients dont 934 patients à la goutte épaisse positive, soit 56,4% du nombre des patients. La montée grave s’est manifestée au cours du mois de décembre 2016. Au total, le Centre a accueilli un nombre total de 2615 patients, dont 1533 patients souffrant de la malaria, soit 58,6%. Et ces patients viennent des différentes communes de la Mairie de Bujumbura.