\"\"Dans beaucoup de pays africains, des Centres de Médecine Traditionnelle
développent leurs activités :
- Au Mali, Centre de Médecine Tradtionnelle (Bandiaraga)
- Au Burundi, Centre de Médecine Traditionnelle de Buta, abbé L.Mvukiye
- En Gambie, the National Agricultural Research Institute
- En Ouganda, the Ministry of Health and the University of Makerere
- Au Togo, Centre de Production et de Recherche en Médecine Naturelle
- Au Bénin, Centre de Médecine Traditionnelle Expériementale au
- PROMETRA International Dakar-Etoile au Sénégal et présent dans 12 pays
- Hôpital Traditionnel de Keur Massar, au Sénégal
Et beaucoup d’autres.

Lire la suite en PDF

Ce Samedi, le 04 octobre 2014 était une journée riche en couleur au Centre anti- malaria Saint François d’Assisse. La célébration du dixième anniversaire de Centre anti-malaria a coïncidé avec la Fête de Saint François d’Assise, Patron du Centre. Les cérémonies rehaussées par la présence de Son Excellence Monsieur Gerrit van ROSSUM, Ambassadeur de France au Burundi,ont commencé par une messe d’action de grâces célébrée par le Chargé d’Affaires de la Nonciature Apostolique, Mgr José Nahum Jairo Salas Castañeda, et concélébrée par le Révérend Père Recteur du Sanctuaire Marial de Mont Sion Gikungu, Félicien NIMBONA.

\"\\"alt\\"\"

Dans son homélie, Mgr le Chargé d’Affaires à la Nonciature est fortement revenu sur l’image de Saint François d’Assisse, Patron du Centre, qui a passé toute sa vie à s’occuper des pauvres et de l’environnement, louant notamment l’action du Centre qui s’occupe surtout des personnes vulnérables.


 

 

\"\\"alt\\"\"\"\\"alt\\"\"

 

 

Après la messe, les invités ont visité le Centre en passant dans tous les services, une visite guidée par le Représentant légal de l’Association A.LU.MA-Burundi, l’Ambassadeur Albert MBONERANE. Après la visite, une photo de famille a été prise, un souvenir de cette Fête.

Le Centre St François d’Assise, une œuvre de la Solidarité Internationale

Pour agrémenter la journée, un vin d’honneur a été offert aux invités aumoment où le Représentant légal d’A.LU.MA- Burundi,l’Ambassadeur MBONERANE Albert a pris la parole et a prononcé une allocution de circonstances. Au cours de son allocution, il a commencé par remercier les initiateurs du projet du Centre anti – Malaria Saint François d’assisse notamment feu Mgr Michael Courtney qui était Nonce Apostolique et qui a été assassiné le 29.12.2003. Une minute de silence a été observée en sa mémoire. Il a aussi remercié le Gouvernement du Burundi qui a cédé le terrain où est bâti le Centre,et qui a accepté qu’il y ait une structure de santé qui ne traite que la malaria qui reste la première cause de mortalité, une maladie des pauvres.

 

\"\\"alt\\"\"

 

 

Poursuivant son allocution, le Représentant Légal a informé l’assistance que le Centre est une œuvre d’une solidarité internationale, la Fondation du Pape basée en Philadelphie aux Etats Unis d’Amérique qui prend en charge les salaires du personnel du Centre depuis 2004, la Nonciature Apostolique qui est l’interlocuteur du Centre auprès de la Fondation Papale et du Secrétariat d’Etat du Vatican.

Il a également remercié les bienfaiteurs du Centre à commencer par ceux qui ont contribué à la construction des bâtiments du Centre,l’ambassade de France au Burundi qui a financé la construction du bâtiment principal du Centre via le FSD,le Bureau de la Coopération Suisse au Burundi qui a équipé le Centre en énergie solaire,l’ambassade d’Allemagne au Burundi qui a financé l’installation d’une pompe solaire qui permet au Centre d’avoir une autonomie en eau ,l’ambassade des Etats Unis d’Amérique qui a financé l’alimentation du Cyber café en énergie solaire et l’ONUB qui a construit la salle où la messe d’action de grâce a été célébré ,une salle qui au début servait de salle d’attente pour les patients pendant les mois de pic .

 

\"\\"alt\\"\"

Dans son allocution, il a exprimé une gratitude à l’endroit de ceux qui ont contribuéau fonctionnement du Centre à commencer par l’œuvre Sociale Allemande de Médicaments ,Action Medeor qui nous fait des dons de médicaments et matériels comme les microscopes depuis 2004 , et qui a aussi ouvert un compte médicaments A.LU.MA- Burundi où transitent les sponsors d’autres bienfaiteurs qui aident dans l’achat des médicaments comme la congrégation des Sœurs de l’Immaculée Conception de Heist ( Belgique ). Le Ministère de la Santé Publique et de la lutte contre le sida a été aussi remercié pour avoir accepté que A.LU.MA-Burundi d’accéder aux subventions du Fonds Mondial de lutte contre le sida,la Tuberculose et le Paludisme et aux ACT ( Artésunate – Amodiaquine ) depuis 2005 .

 

\"\\"alt\\"\"

Après ses mots de remerciement, l’ambassadeur MBONERANE Albert a rappelé que la malaria reste la première cause de mortalité, surtout qu’il ya de gens pauvres qui n’ont pas facilement accès aux soins de santé. Dans le but d’éviter qu’il y ait des personnes qui meurent de la malaria pour des raisons de pauvreté, le Centre ne demande qu’une contribution de 400 Fbu aux patients, une contribution qui couvre tous les services reçus et les médicaments en cas de diagnostic positif. Depuis 2009, le Centre a bénéficié des dons qui ont permis de traiter gratuitement les enfants de moins de 5ans. Il a cité notamment la Paroisse Saint Nicolas de Gundelsheim en Allemagne, la société ALSAFA qui donne le paracétamol,la société SAVONOR, TOYOTA Burundi et la BRARUDI, Interbank Burundi, et des particuliers.

Seigneur fais de nous, l’instrument de ta paix !

 

\"\\"alt\\"\"

 

A la fin de son allocution l’Ambassadeur MBONERANE a informé l’assistance que depuis le mois de mai 2004 jusqu’au 30/09/2014 le Centre a déjà accueilli 249.607 patients dont 47,49% souffraient de la malaria. Pour terminer il a présenté Mademoiselle NSHIMIRIMANAJeannette qui a visité le Centre le 19/8/2004 quand elle avait 4ans et 10 mois. Elle fait partie aujourd’hui des personnes qui sont soignées gratuitement car elle a déjà eu la malaria plus de 3fois. Elle sensibilise les mamans à faire soigner leurs enfants au Centre pour éviter qu’ils meurent de la malaria

 

\"\\"alt\\"\"

 

Personnel du Centre anti-malaria St François d’Assise 

 

Après l’allocution de l’Ambassadeur de France au Burundi au nom des Partenaires Techniques et Financiers qui a félicité l’Association A.LU.MA-Burundi pour son engagement dans la lutte contre le paludisme et d’un représentant du personnel, les cérémonies se sont clôturées dans la joie en chantant, dansant la chanson «Seigneur fais de moi, un instrument de ta paix », la prière de saint François d’assisse, une prière mise en musique par la Chorale Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus du Sanctuaire Marial de Mont Sion Gikungu, cette prière qui à partir de ce 04 octobre 2014 est affichée sur le mur du Centre anti-malaria Saint François d’Assise.

 

\"\\"alt\\"\"

 

 

Les activités menées au Centre anti-malaria St François d’Assise commencent par cette prière de Saint François d’Assise et par une séance de sensibilisation sur la lutte contre le paludisme. Le souhait de A.LU.MA-Burundi reste l’éradication de la malaria, un des grands facteurs de la pauvreté au Burundi.

Un don de la part des jeunes de Bulgarie

Du 17-19 Septembre 2014, il s’est tenue à Bucarest une conférence de clôture du Projet 8 goals WeAct, YMCA Gabrovo, une conférence à laquelle Monsieur Jérémie Nkunzimana de l’Association FOCODE en compagnie de Dr UwimanaDonavine de l\\\'ABUBEF. Profitant de ce séjour en Bulgarie, ils ont fait une visite à \\\" Professional school for foodprocessing and technologies\\\", le 24/09/2014. Ce jour-là, un groupe d\\\'élèves leur a fait une bonne surprise en leur remettant une enveloppe de 70 euros, un don au Centre anti-malaria St François d’Assise, un Centre que ce groupe avait visité en 2013 lors d’une visite au Burundi pour découvrir comment des organisations de la société civile contribuaient à la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement. Monsieur Jérémie Nkunzimana et Dr UwimanaDonavine ont remis cette enveloppe au Représentant Légal d’A.LU.MA-Burundi au cours des cérémonies marquant le 10 ème anniversaire du Centre. Il les a remerciés et leur a demandé de transmettre ce message de remerciement à AntaonetaBankabakova, coordinatrice de la YMCA, Gabrovo qui a facilité cette visite.

 

\"\\"alt\\"\"

Avec ce don de 70 Euros, le Centre pourra accueillir gratuitement 450 enfants de moins de 5 ans.