I. Contexte et justification

 

Le Burundi fait partie des pays qui ont ratifié la convention cadre des Nations Unies sur les Changements climatiques en avril1997.Pour la mise en œuvre de cette convention, le Burundi a fait la première et la deuxième communication nationale sur les changements climatiques. Le Burundi a également contribué dans l’élaboration des documents de politique à savoir le code de l’environnement, le code de l’eau, le Politique Nationale d’adaptation au changement climatique(PANA), la vision Burundi 2025, etc. Pourtant les études déjà faites montrent que le degré d’intégration des changements climatiques dans les politiques déjà élaborées est relativement faible.


 

Les secteurs vulnérables du changement climatique ont été désignés par la communication de la convention cadre des nations unies pour le changement climatique comme ressource en eau, agriculture, énergie,les écosystèmes naturels et aquatiques et la santé.Pourtant aucun projet concret n’a été mené pour contribuer à la vulnérabilité de la santé par rapport au changement climatique.

Dans le cadre du projet intitulé « Soutien au plaidoyer pour une intégration des liens entre changement climatique et santé dans les outils politiques concernés », le secteur de la santé a été identifié parmi les secteurs les plus vulnérables aux changements climatiques parce qu’onconstate toujours une faible connaissance de la problématique climatique et ses impacts néfastes sur la santé, aussi bien parmi les acteurs du secteur de la santé même que parmi les décideurs.

Par ailleurs, il n’existe pas de politique intégrant les actions de santé et de l’environnement(sauf SANA) en général et les liens entre changement climatique et la santé en particulier. Le Burundi devrait donc poursuivre les efforts pour passer de l'approche sectorielle à l\'approche intégrée afin de promouvoir le bien être de la population. Cela interpelle le Gouvernement du Burundi et les acteurs de développement de concevoir des politiques, des stratégies et des plans d’actions conjointes qui privilégient l’intégration des liens entre changement climatique et la santé.

En tenant compte de la gravité des impacts néfastes des changements climatiques sur la population, le projet ci-haut cité voudrait mettre en œuvre plusieurs éléments clés de stratégie de communication qui incluent un renforcement des capacités des acteurs intervenant dans le secteur de la santé qui leur permet entre autres de mener/participer à un plaidoyer auprès des leaders pour que ces derniers tiennent comptedes liens entre changement climatique et la santé.

 

C’est dans ce cadre que l’Association A.LU.MA-Burundi en collaboration avec la DPSHA du Ministère de la Santé Publique et de Lutte contre le SIDA via le projet «Soutien au plaidoyer pour une intégration des liens entre changement climatique et santé dans les outils politiques concernés »voudrait lancer un appel d’offre pour la production des spots publicitaires radio sur les thèmes : « Changement climatique » et la « santé » et les liensentre les deux thématique en s’appuyant sur les effets néfastes du changement climatique sur la santé et leur mesures d’adaptation.

 

  1. II. Objet du marché

 

Le présent marché consiste en la production des spots publicitaires radio sous formes de sketch en vue de mobiliser et de sensibiliser le public en générale et les décideurs en particuliers afin qu’ils soient conscient de l’urgence qui s’impose pour réagir face aux effets néfastes des changements climatiques sur la santé.

 

  1. III. Activités

 

Les spécialistes de la sociologie de la communication ont déjà démontré que « ce qui est couvert par la presse devient ce qui est ».Ainsi nous portons notre choix sur le support de spot publicitaire radio comme meilleur canal de sensibilisation de tous les partenaires au projet et en particulier la population qui subit les effets néfastes(surtout les maladies vectorielles) des changements climatiques occasionnés par les activités anthropogéniques.

 

Les productions auront donc effet de :

  • Sensibiliser et la mobiliser le public sur les liens entre changement climatique et la santé afin de promouvoir le changement de comportement ;
  • Attirer l’attention des décideurs dans l’intégration des changements climatiques dans les programmes et stratégies du ministère de la santé publique et de lutte contre le SIDA ;
  • Mettre un accent particulier sur La persistance des maladies vectoriels et les projections et le niveau du risque si rien n’est fait pour faire face.
  • Faire remarquer les pertes potentielles dues à l’inaction aux changements climatiques dans les secteurs vulnérables, comme la santé.

 

  1. IV. Résultats attendus

 

  • Production et diffusion des spots publicitaires sous forme de sketch en Kirundi d’une durée variant entre 50 à 70 secs
  • Production et diffusion des spots publicitaires sous forme de sketch en langues françaises de durée variant entre 50 à 70 secs
  • Diffusions des spots publicitaires à des moments et à la fréquence convenue.

 

 

  1. V. Les thématiques

 

Deux thèmes constituent la charpente de notre stratégie de communication et seront par conséquent pris en compte dans la conception des différentes productions ci haut mentionnées.

  1. Changement climatiques,les causes, les conséquences et les mesures d’adaptation aux effets néfastes
  2. La santé : l’influence du changement climatique sur la santé (maladies vectorielles ou épidémiologiques, malnutrition, maladies de la peau etc.)

VI. Profil des radios sollicitées

  • La radio doit avoir dans ses programmes des périodes des émissions sur la santé et/ou sur l’environnement produite en langue kirundi ;
  • La radio doit accepter de produire et de diffuser des spots publicitaires en moment et fréquence convenue ;
  • La radio doit disposer des journalistes ayant bénéficié la formation sur les changements climatiques et la santé, et, pouvant par conséquente produire des spots publicitaire en la matière ;
  • La radio doit avoir une couverture médiatique sur tout le territoire du pays.

VIII.Conclusion du partenariat

La négociation du partenariat se fera sur consultation restreinte.

IX.Composition du dossier de soumission

Les dossiers de soumission comprendront :

  • Une lettre de motivation adressée à Monsieur le Représentant légal d’ A.LU.MA Burundi
  • Une offre technique
  • Une offre financière
  • Les éléments du dossier de soumission seront mis dans une enveloppe sous pli fermé avec mention « Offre pour production des spots publicitaire radio »

XDélai de soumission

Le délai limite pour le dépôt des offres techniques et financières est fixé au vendredi le 27 juin 2014 à 12h au siège du centre anti malaria Saint François d’assise, Bureau du Projet Climat santé N° 9, sis en commune Kamenge, avenue de l’unité N° 164 (devant le camp SOCARTI).

 

Fait à Bujumbura le 18 /06/2014

Le Représentant légal de A.LU.MA Burundi

Ambassadeur Albert MBONERANE

Sous-catégories