Pour la mise en oeuvre de la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques ratifiée par le Burundi en Avril 1997, le Burundi a fait la première et la deuxième communication nationale sur les changements climatiques et s’est doté des documents de politique à savoir le code de l’environnement, le code de l’eau, le Plan National d’Adaptation au Changement Climatique (PANA), le CSLP II, la Vision Burundi 2025, etc.
Les secteurs vulnérables du changement climatique au Burundi, à savoir les ressources en eau, l’agriculture, l’énergie, les écosystèmes naturels et aquatiques et la santé, ont été désignés par les communications citées ci-haut. Toutefois, les études déjà faites montrent que le degré d’intégration des changements climatiques dans les politiques déjà élaborées est relativement faible surtout en ce qui concerne le lien avec la santé.
C’est dans le souci de faciliter cette intégration du lien entre les changements climatiques et la santé dans les politiques que le projet «Soutien au plaidoyer pour une intégration des liens entre changement climatique et santé dans les outils politiques concernés» a été initié. Ce projet a identifié parmi les secteurs les plus vulnérables aux changements climatiques, le secteur de la santé. En effet, selon les études disponibles, on constate, parmi les acteurs du secteur de la santé, de même que parmi les décideurs, une faible connaissance de la problématique climatique et ses impacts néfastes sur la santé. L’Association «Action de Lutte contre la Malaria» (A. LU. MA Burundi), veut mettre en oeuvre plusieurs éléments clés de stratégie de communication qui incluent un renforcement des capacités des acteurs intervenant dans le secteur de la santé à travers le projet ci-dessus mentionné, appuyé par le programme «Adaptation aux changements climatiques dans le secteur de la santé» de la Coopération Allemande (GIZ). Cette stratégie de communication permettra à ces acteurs entre autres, de mener ou participer à un plaidoyer auprès des leaders pour que ces derniers tiennent compte des liens entre changement climatique et la santé dans les programmes de développement.
C’est dans ce cadre que l’Asbl A .LU.MA.- Burundi en collaboration avec la Direction de la Promotion de la santé, l’Hygiène et l’Assainissement (DPSHA) a recruté un consultant pour la réalisation d’une formation sur les liens entre changement climatique et santé en faveur des journalistes. Le consultant recruté avait pour mission faire connaître aux journalistes, les effets des changements climatiques sur la santé en vue de leur permettre de comprendre la thématique et de pouvoir diffuser et/ou améliorer les émissions relatives à la santé et à l’environnement et la communication en cas de crise. Ce qui leur facilitera les actions de plaidoyer/lobbying auprès des décideurs pour que ces derniers tiennent compte des liens entre la santé et les changements climatiques dans les programmes de développement.

 

 Lire le rapport